Nos albums photos 2

Dimanche 21 juin 2020 / Les balcons du Vinaigre avec Jenny et Luc


La Sainte Baume (Massif de l’Estérel) est la grotte de l'ermite Honorat d'Arles (Saint Honorat) (IVe siècle de l'ère chrétienne). Voir la Vida de sant Honoratdu poète Raymond Féraud (XIIIe siècle). Les habitants du coin jaloux de la popularité de la Sainte Baume de Marie-Madeleine à l'ouest du département du Var donnèrent également ce nom à la grotte de Saint-Honorat. Ils montaient lui rendre visite. Devant l'afflux de pèlerins, il s'exila quelques années plus tard sur l'île la plus inhospitalière des îles de Lérins, à laquelle il donna son nom. Au fils des siècles d'autres ermites s'installèrent également dans la grotte. Dans les premiers temps de l'Eglise, le moine anachorète, solitaire, s'oppose au moine cénobite qui vit en communauté. Aujourd'hui, pour désigner un moine qui vit en reclus, on parle plus volontiers d'ermite que d'anachorète.

Le massif a longtemps été le repaire de brigands : Gaspard de Besse (1757-1781), qui détroussait les voyageurs et agents du fisc au XIIIe siècle, s'y abritait. Son histoire inspira Jean Aicard pour son roman Maurin des Maures. « Passer le pas » de l'Esterel était une expression fameuse et la toponymie témoigne encore de l'insécurité de ces lieux, comme la maison forestière de Malpey nommée « mauvaise montagne ». Refuge également des forçats évadés du bagne de Toulon.





Lu Ma Me Je Ve Sa Di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    


Camina