Nos albums photos

Jeudi 20 décembre 2018 / Au Royaume de la rabasse


Le nom de Vérignon provient des Verucini, tribu de la Gaule narbonnaise localisée dans ce lieu. Verignun  apparaît en 1098 dans la pancarte de confirmation par l'évêque de Riez, en faveur de l’abbaye de Saint-Victor de Marseille, de l'église Sancti Projecti  (Saint-Priest, chapelle reconstruite à l'époque moderne sur l'un des sommets de la Grande Colle, au sud-est du village, site d'un précédent habitat) et d'une église neuve non encore achevée, probablement à l'emplacement de l'actuelle église paroissiale[9].

L'appellation castrum Verignoni figure en 1232 dans la liste des localités du diocèse de Riez, puis on retrouve le castrum de Verijono rattaché au diocèse de Fréjus en 1252[]. Le gentilé des habitants de Vérignon est Vérignonais.  Vérignon s'écrit Verinhon en occitan classique et Verignoun en provençal. Le Grand Plan de Canjuers à la limite duquel se trouve le village conserve dans son nom le souvenir du passage des armées de Jules César (l'appellation Canjuers  vient de Campus Julii ou camp de Jules César). La voie romaine qui reliait Fréjus à Riez passait par Vérignon. Quatre bornes milliaires ont d'ailleurs été découvertes. Le plan est aussi un lieu important de fossiles préhistoriques. D'après Raoul Bérenguier[], les Blacas, seigneurs d'Aups, s'installèrent à Vérignon vers l'an 1000 et construisirent leur château dont les ruines voisinent avec le château du XVIIIe siècle. L'ancien château médiéval sur son éperon rocheux, trop inconfortable et sans eau, fut abandonné au début du XVIIIe siècle et les Blacas s'installèrent dans la nouvelle résidence qu'ils venaient de faire construire. D'aprés la tradition, au Moyen-Age une noble dame de la famille des Blacas avait pris l'habitude de monter tous les jours sur cette colline, pour y guetter le retour de son fils parti en croisade. Elle fit le voeu de faire construire une chapelle si son fils reviendrait. C'est ce qui se produisit, et les habitants édifièrent la chapelle dans la liesse générale en l'honneur du fils retrouvé. Au XIXe siècle, le village comptait 130 habitants.

 





Lu Ma Me Je Ve Sa Di
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      


Camina