Nos albums photos III

L'impluvium de l'Ermitage avec Josette - Samedi 13 novembre 2021


Chartreuse de La Verne / Les restaurations

La chartreuse fut incendiée en 1214, 1271 et 1318. Le feu détruisit tous les bâtiments sauf l'église. Reconstruite à plusieurs reprises, la Chartreuse eut un grand rayonnement spirituel jusqu'à la Révolution. En effet, en 1790, tous les biens ont été mis sous séquestre, puis en 1792, après le départ des chartreux, les bâtiments et terrains sont vendus comme biens nationaux. Le 1er mars 1961, l'administration des Eaux et Forêts devient affectataire des lieux. Les bâtiments actuels sont essentiellement de la fin du xviie et du xviiie siècle. On employa pour cette restauration, notamment pour les parties monumentales (portails, frontons, arcatures...) la serpentine des Maures, pierre dure de couleur verte mettant en valeur les encadrements des ouvertures.Les ruines de l'ancienne chartreuse de la Verne ont été classées au titre des monuments historiques ("vestiges de la forêt") par décret du 18 janvier 1921 cloître ; cour ; communs ; chapelle ; jardin ; four à pain ; moulin et fontaine, à l’exception du bâtiment d’exploitation agricole, de la cour hors cloître qu’ils entourent.

Renaissance de la vie monastique

Depuis 1983, l’ancienne chartreuse abrite une communauté de moniales de Bethléem qui lui a permis de retrouver sa vocation monastique, tout en maintenant le monument ouvert au public. Elles sont une trentaine à se partager des ermitages. Dans un ermitage témoin, ouvert à la visite, on découvre un agencement défini selon le modèle des Chartreux. L'ancien maître-autel de la chartreuse de la Verne se trouve à la chartreuse de Montrieux.





Lu Ma Me Je Ve Sa Di
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    


Camina