Nos albums photos

Samedi 04/11/2018 - Les berges du Roubaud


Un peu d'histoire

Selon toute vraisemblance, le talweg du Roubaud serait le lit très ancien du Gapeau quand, il y a 11 000 ans, ce dernier passait du côté Sud du mont Fenouillet. Vers 1500, avec l'arrivée des eaux du canal Jean Natte ou Béal de Hyères, par la convention de 1458, les constructeurs dudit canal furent tenus d'emmener la fuite des eaux du Béal vers la mer. Ainsi il est écrit : « De même il a été convenu que « ledit maître Jean Nate sera tenu et devra, une fois seulement -, conduire la fuite de ladite eau par un béal convenable et suffisant jusqu'au Gapeau ou à la mer, selon qu'il sera jugé meilleur et plus utile à ladite Communauté, cela à ses propres frais et dépens... De même il a été convenu que ladite Communauté et chaque particulier pourront avoir et auront à perpétuité la faculté et autorité de recevoir l'eau dudit béal pour boire, arroser et autres nécessités, sans aucun empêchement desdits moulins, tant au-dessous de ladite ville d'Hyères qu'au delà, et tant au-dessus desdits moulins qu'au-dessous. »

La communauté opta pour l'étang des Pesquiers. Un canal de fuite fut construit et maintenu en état. Nul doute qu'à cette occasion fut adjoint la connexion avec le Roubaud afin d'augmenter la zone d'arrosage. Le canal irriguant très largement la zone de l'Estagnol. Mais il est un fait que la carte Cassini et d'autres documents font largement apparaître le canal Jean Natte et passe totalement sous silence le Roubaud. Un point qui peut faire débat dans l'apparition soudaine des eaux dans le Roubaud et de l'existence de la zone humide de l'Estangnol. Néanmoins, le réseau du canal Jean Natte et du Roubaud ne cessa d'alimenter en eau douce l'étang des Pesquier jusqu'en 1822. Pourtant, dès 1605, le projet d'un port et d'un canal qui relierait le Ceinturon à la ville était formulé. Lancé sous Henri IV. Il a été repris à plusieurs reprises, sous Louis XIV, Louis XVI, puis sous la Révolution et le Consulat, pour être définitivement abandonné sous la Restauration. C'est alors qu'on détourna le Béal/Roubaud pour lui faire adopter son tracé actuel. Ce faisant, le courant de ces eaux limite considérablement l'ensablement du Port de l'Ayguade. C'est travaux donnèrent un sens propre à la partie terminale du réseau du canal Jean Natte qui prit le nom de Roubaud mais qui reste totalement artificiel. Dans l'utilisation du canal Jean Natte et du Roubaud comme système d'arrosage, il reste un magnifique batardeau manipulable à la roue ; en face le zoo du parc Olbius Riquier.

Aujourd'hui encore le Roubaud entre dans le réseau d'arrosage géré par l'ASILAC Jean Natte.

 





Lu Ma Me Je Ve Sa Di
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    


Camina