Nos albums photos V

Samedi 26.11.2022 / Les fours à chaux de La Sabatière


Du calcaire à la chaux

La chaux était, depuis l’Antiquité, la forme de mortier qui a précédé le ciment jusqu’au XIXè siècle. Elle était produite par les chaufourniers à partir du calcaire calciné à 1000 degrés dans des fours entre 3 et 7 mètres de diamètre. A la Sabatière, les Romains la produisaient déjà pour leurs édifices, les circuits courts étaient donc privilégiés ! Pour preuve, les archéologues ayant travaillé sur le site d’Olbia (colonie phocéenne passée sous contrôle romain) ont relevé que la chaux produite à partir du calcaire des collines carqueirannaises fut utilisée à cette fin. Pendant la période massaliète, les bases des murs sont en pierres liées à la terre et les élévations en briques crues, alors que pour la période romaine les murs sont en moellons liés au mortier de chaux. Parmi les constructions célèbres des Romains utilisant la chaux, l’on peut citer le Pont du Gard, les arènes de Nîmes, le théâtre d’Orange.

l'usage de la chaux dans l'agriculture

Si l’usage principal de la chaux fut son utilisation comme liant de mortier, les paysans d’autrefois lui trouvèrent une fonction plus pratique pour leurs terres. En effet, les agriculteurs s’en servirent pour l’amendement des champs (l’amendement est un produit fertilisant minéral ou organique apporté à un sol pour améliorer sa qualité agricole). Les horticulteurs la répandaient afin de baisser le taux d’acidité du sol (proximité des pins) car ils avaient constaté que les tulipes poussaient beaucoup mieux sur un sol neutre en Ph. Ils faisaient un épandage de chaux qui assainissait aussi le sol (la chaux étant un produit naturel). Les jardiniers pour leur part la déposaient autour de leurs cultures pour dissuader les limaces et les escargots.

Les recensements de populations compris entre 1841 et 1911 indiquent qu’une trentaine d’habitants ont exercé le métier de chaufournier. Cependant, ils cumulaient cette activité avec un autre labeur et cultivaient également la vigne, l’olivier, le blé…





Lu Ma Me Je Ve Sa Di
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          


Camina